Mag

IMG_1283
La cigarette est-elle votre danseuse ? Cette jolie photo ne nous inciterait-elle pas à consommer une cigarette avec un café ? Ils sont forts ces publicitaires pour nous influencer , nous illusionner et nous faire consumer notre budget en fumée ! Penser à l’hypnose pour retrouver votre lucidité.

N’hésitez pas à modifier, rétrécir, voire fermer cette image définitivement pour retrouver votre liberté… en hypnose cette transformation de l’image s’appelle « les sous-modalités ». 

Congés formateurs grâce à Scarlette Le Corre et son savoir gustatif et thérapeutique reconnu sur les algues. Quelques produits et conseils au cabinet dès cette semaine !

68755769_166282031083889_3261963296932102144_o

Atelier Algues avec Scarlett Le Corre – Le Guilvinec

Généralités
Le Finistère Sud compte 825 espèces d’algues, le Finistère Nord 850.
Les macro-algues sont à 70% annuelles : Elles poussent au printemps, se renouvellent en été, tombent en hiver.
C’est essentiellement la lumière qui fait pousser les algues, ce qui explique que certains hivers froids et secs, des algues arrivant habituellement à maturité en avril sont récoltées dès janvier.
Les algues profitent d’une température minimale de l’eau de 8 degré en Bretagne.

Les trois premières semaines de sa vie, une algue est à l’état de spore. Elle st alors transportée par les courants marins. Puis elle revient se déposer à l’endroit d’où elle est partie. Personne ne l’étudie mais la réalisation d’ouvrages marins (remise en eau du Mont Saint-Michel, construction d’un port, etc. ont une incidence sur les courants marins et par suite sur la répartition géographique de la flore sous sous-marine.

La France est le 7e producteur mondial d’algues.
35 licences sont répertoriées sur le Finistère, entre 80 et 120 tonnes d’algues sont récoltées chaque jour.
Parmi les macro-algues, les laminaires sont ramassées avec des goémoniers jusqu’à 30 mètres de profondeur.

Bienfaits génériques et utilisation des algues
Les algues sont responsables de la production de 70% de notre oxygène.
Les macro algues transforment la pollution, stoppent la radioactivité.

Les algues neutralisent l’action des allergènes sur l’organisme.

Les alginates provenant des algues sont utilisés pour la fabrication de fils d’opérations, qui se résorbent d’eux même. Ces fils sont choisis pour toute opération réalisée à l’intérieur du corps humain.

Les algues permettent de complémenter notre alimentation, qui s’est par ailleurs grandement dégradée. Les grands industriels agroalimentaires ont mené une hybridation massive des céréales, fruits et légumes dans l’objectif de produire des récoltes incapables de se reproduire leur assurant une vente régulière de semences. Ces procédés ont dénaturé ce que nous mangeons : il faut manger 140 pommes ou poires vendues actuellement dans le commerce pour ingérer les mêmes qualités nutritives que celles d’un fruit ancien.
Conséquences de ces modifications de l’alimentation, nous trouvons seulement 800 grammes de bactéries dans les intestins d’un homme adulte, au lieu de 1,4 kg auparavant.

L’avènement de modes de vie végétariens ou vegan a encore détérioré la situation.

Face à ces phénomènes, les algues constituent une chance : elles contiennent par exemple 18 à 20% de protéines bio disponibles, ou encore de la vitamine B12, présentes dans la levure de bière ou la viande rouge.

Transformation des algues
Une algue pourrit plus vite qu’un poisson. Sitôt revenu de la pêche, l’algue doit être traitée. Les procédés de transformation utilisés sont terminés le jour même.

Scarlett Le Corre conserve les algues récoltées dans du sel sec, ce qui ne cuit pas le produit, contrairement au saumurage. Ce procédé proche de celui utilisé pour le salage de la morue conserve toutes les propriétés nutritives des algues.

Les gros industriels ne s’embarrassent pas de ce type de procédés, ils salent les algues dans des containers de plusieurs tonnes, qui ne permettent pas de correctement sécher les algues récoltées.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les algues ne sont pas salées. Ceci ne change pas avec la conservation dans du sel sec : une fois rincées, les algues conservées de cette manière ne sont pas salées.

Types d’algues et leurs bienfaits
Laminaire Digitata

Le Laminaire digitata est une algue brune, aussi appelée le combu breton (fait partie des 12 espèces de laminaires bretonnes). Cette algue est utilisée pour fabriquer des alginates, qui sont utilisés comme conservateurs dans les charcuteries industrielles : jambon blanc, pâté…

Elle contient des vitamines B, E, F, K, PP, du calcium, du potassium, du magnésium.
Riche en oligo-éléments, elle favorise le processus d’amaigrissement.

Les alginates piègent par ailleurs la pollution et les métaux lourds, et les évacuent. Même comportement avec les résidus absorbés par les grands fumeurs.

Fucus vésiculeux
Le fucus vesiculus, ou ascophyllum, retient l’eau et est donc utilisé pour limiter le stockage des graisses dans l’organisme et contrôler son poids.
Mais il faut en prendre en petites quantités, sa teneur en iode étant très importante. Il vaut mieux le prendre sous surveillance médicale pour ne pas déstabiliser sa glande thyroïdienne :
⦁ pas plus d’1/2 grain de blé sur un repas par jour, tous les jours

Cette plante est également très utile pour nos potagers : il renforce les plantes et leur permet de lutter contre les maladies et parasites (mildiou, insectes…). Il coûte 20 fois moins cher que les produits phytosanitaires.

Le fucus vésiculeux est récolté par 5 à 6 mètres de fond, de mai à octobre.

Laminaria saccharina (algue brune)
Aussi appelée kombu royal, elle contient 500 fois l’iode du cabillaud, est riche en minéraux, en calcium (8 fois plus que le lait), magnésium, phosphore, potassium et du glutamate de sodium.

On peut l’utiliser en bardage de poisson ou de viande, et elle accélère la cuisson des légumes secs et légumineuses qu’elle rend plus digeste en augmentant leur pouvoir protéinique. Son apport en glutamate de sodium rehausse la saveur des mets.
Wakamé (algue verte)

Aussi disponible sous forme de « perles du Guilvinec », le wakamé contient 13 fois le calcium du lait. Il a un effet réparateur pour l’organisme, régénérant pour les cellules. Il peut également être utilisé contre les remontées gastrique.

Il contient également 21% de protéine, des vitamines A, B1, B2, B12, C. Il favorise la santé de la peau et de yeux, stimule la croissance.

Le wakamé est considéré comme l’algue présentant le meilleur goût : mélange subtil de saveurs marines et d’huître, sa texture et sa couleur rappellent les épinards.

Nori (algue rouge)
Trop long à récolter, le nori est principalement importé. Il se trouve sous forme de feuilles dans le commerce pour réaliser des makis.

De couleur violette aux reflets pourpres, le nori a une douce saveur de thé fumé ou de champignon séché. Grillé, il passe au vert. Il se marie bien avec le pain, les salades, poissons, galettes, bouillons, légumes…

Cette algue rouge contient 10 acides aminés essentiels sur les 21 que contient notre organisme (acide glutamique, alanine, taurine connue pour contrôler le niveau de cholestérol sanguin). La niacyne qu’elle contient a un effet anti-dépresseur : 5 grammes de nori par jour pendant 10 joursa le même effet qu’un an de gélules anti-dépression, et permettent une bonne reminéralisation de l’organisme.

Elle contient également 30% de protéines, de la vitamine A (carotène), F, B12, du fer, du zinc

Chondrus crispus (algue rouge)

Il est aussi appelé pioka breton, mousse de rocher, linchen de la mer. Comme l’agar agar, il contient des carraghenanes (E407), qui ont un effet gélifiant et épaississant : il se liquéfie en montant en température, redevient solide en refroidissant.
Il est également utilisé dans le dentifrice.

Le chondrus crispus est riche en fibre et régule le transit ; il contient des acides gras poly-insaturés et des minéraux essentiels : oligo éléments, vitamines A, B, C, E.

Dulse (algue rouge)

Cette algue rouge est un reminéralisant naturel très équilibré ; c’est un des végétaux marins les plus riches en protéines (20 à 35%, soit autant que le soja) et en acides aminés.

Elle contient du fer, du calcium, du magnésium, du potassium, des vitamines A, B6, B12, E et C et des oligo éléments.

Elle se cuit en quelques minutes et s’accorde bien avec les poisons, omelettes, le pain. Crue et hachée, elle peut aussi être dégustée en salade avec une sauce ou une mayonnaise.

Laitue de mer

La laitue de mer demande une cuisson d’une vingtaine de minutes.

La laitue de mer, ou ulve, contient 70% de magnésium pur. Elle pousse toute l’année, mais casse l’hiver. Le morceau cassé vit 5 semaines. Si le temps est beau, il se développe, passant pendant ce laps de temps 5 cm carrés à 1 mètre carré.

L’ulve contient 8 fois plus de vitamines que l’orange, 1à fois plus de calcium que le lait, 1à fois plus de magnésium que le germe de blé, 10 fois plus de fer que les épinards.

L’algue verte piège les nitrates, les phosphates, la pollution. Aucune station d’épuration ne fonctionnant correctement, elle est indispensable.

Haricots de mers, ou Himanthalia Elongata  (algue brune)

Ils se distinguent par leur richesse en vitamine C en fibres et en fer assimilable, en alginate.

Filaments de 1 à 3 mètres, ils se découvrent lors des grandes marées. Ils se travaillent comme des haricots verts.
Exemples de recettes simples à base d’algues
Vinaigre à la criste marine (criste marine infusée dans la bouteille de vinaigre) et moutarde aux algues en assaisonnement de salades de carottes râpées.

Avocat avec tartare d’algues (wakamé, dulce, nori)

Tartare d’algues, huile d’olive, vinaigre de cidre, pointe de moutarde dans une salade.

Wakamé et riz.

Omelette aux haricots de mer.

Chèvre chaud et confiture de wakamé.

Astuce
Ajouter du wakamé dans sa salière et du fucus dans son poivrier.

Présupposés de base en hypnose :

« Le corps et l’esprit font partie d’un même système cybernétique. « 

« Apprendre à se connaître est un bonheur naturel qui ne dépend d’aucun objet extérieur à soi. Lorsque votre intelligence, vos émotions et votre corps seront en parfaite harmonie, s’entraidant, coopérant, se développant mutuellement, le voile qui vous sépare de la vérité disparaitra. » (Dominique Schmidt)

3e_millenaire_mars_2018
Source : Magazine 3e millénaire numéro 127, mars 2018